Discour de Daniala - Derniere informations de l'ONG CJPVGCI - Coalition pour la Justice et le Pardon

C. J. P. V. G. C. I
( Coalition pour la Justice et le Pardon des Victimes de Guerre de Cote d'Ivoire)
Coalition for Justice and Forgivness war victims of Cote d'Ivoire
Pour une justice equitable
Republique de Cote d'Ivoire
Union - Discipline - Travail
-------------------------
Aller au contenu

Menu principal :

Discour de Daniala

Coalition pour la Justice et le Pardon
Publié par dans Mission ·
La coalition pour la justice et le pardon des victimes de guerre de Côte d’Ivoire (CJPVGci). Organisation représentée dans 13 régions et 02 départements du territoire National (dont) a pour objectif la lutte pour la défense des droits de l’homme en général, mais principalement la promotion et la protection des victimes issues des différentes crises militaro-politiques survenues en côte d’Ivoire. Elle se réjouit à présent, de ce qu’un organisme de dimension mondiale telle l’Organisation des Nations unies (ONU) s’approprie des actions qui puissent ramener la cohésion sociale et la paix en Côte d’Ivoire et particulièrement dans le département de VAVOUA, longtemps déchiré par une guerre dont il ignore l’origine. En effet Madame la représentante spéciale des Nations Unies, au mois de novembre 2002, une série de bombardements des hélicoptères de type MI.24 et d’autres sukoï avaient été orchestrée dans les localités de VAVOUA chef-lieu (sous-préfecture) département, DIAFLA –PELEZI –GODEKRO - DANIA (localité dans laquelle nous nous trouvons en ce moment même et MONOKO-ZOHI. Madame la représente spéciale, au nombre des localités ci énumérées, la dernière citée en occurrence MONOKO – ZOHI a une situation particulière qu’il convient de révéler. il s’agit d’une constitution de 02 charniers regroupant 118 corps, sans compter de nombreux puits gorgés eux aussi d’un nombre incalculable de personnes assassinées.
Au cours de nos investigations, nous avons fait un triste constat, celui du fait que tout le département n’a bénéficié d’aucune assistance, de nature à apaiser les rancœurs des uns envers les autres. Cette situation à notre sens avait tendance à dresser le lit à un affrontement qui pourrait naître lors des échéances électorales futures.
En vue de créer un préambule à la cohésion sociale, la CJPVGCI a initié un dialogue intercommunautaire en collaboration avec civile affaire dans la sous-préfecture de DANIA. C’est le lieu de remercier l’ONUCI dans son ensemble et particulièrement la section de civile affaire qui a été réceptive à la requête de la coalition, au vue de sa promptitude à engager l’activité de dialogue intercommunautaire à MONOKO – ZOHI et ce jour dans la quasi-totalité de la sous-préfecture de DANIA.
Aussi, la CJPVG-CI voudrait solliciter l’indulgence de Madame la représente spéciale des Nations Unies à une visite spéciale dans la localité de MONOKO – ZOHI pour s’enquérir  des réalités de nos affirmations.
Ceci étant, la coalition pour la justice et le pardon des victimes de guerre de Côte d’Ivoire, entent pérenniser les actions de cohésion sociale dans l’initiation de projets (AGR) organisées par l’ONUCI à l’endroit de l’ensemble des différentes communautés vivant dans le département da VAVOUA et principalement dans la sous-préfecture de DANIA.
Madame la représentante spéciale de l’ONUCI,
Monsieur le chef des bureaux du système des Nations Unies zone ouest,
Monsieur le chef de la section civile affaire,
Monsieur le chef de la division des droits de l’homme,
Monsieur le chef du bureau des services de l’informatique,
Monsieur le chef UNPOL zone ouest, je ne saurais terminer mes propos en vous remerciant pour votre implication massive à l’organisation de cette activité gage d’une cohésion sociale retrouvée à DANIA.
Je vous remercie, DIEU nous bénisse



@ Copyright 2016 - Joay consulting
Retourner au contenu | Retourner au menu